4 effets bénéfiques du vélo sur la libido

bien-être

Votre libido est en berne ? Elle est capricieuse ? Le vélo se révèle être un moyen simple, naturel et efficace pour réveiller et booster votre vie sexuelle.

nullPratiqué régulièrement sans excès, le vélo se veut un excellent stimulus du désir et donc de la performance sexuelle. Selon une étude de chercheurs de l’Université de Californie, publiée dans le Journal of Sexual Medicine, les cyclistes féminines auraient une vie amoureuse plus épanouie.


Le vélo libère les hormones du plaisir

Pédaler stimule la sécrétion d’endorphines. Leur taux peut même atteindre cinq fois celui de repos, seulement après 30 à 45 minutes d’effort. Tout en réduisant le stress, en régulant l’humeur… ces hormones procurent une sensation de plaisir, voire d’euphorie. Les entraînements à haute intensité et l’intervalle training boostent la testostérone, l’hormone de la « virilité » et l’ocytocine, l’hormone de l’amour et du désir. 


Le vélo améliore la condition physique

Le vélo stimule le métabolisme, renforce la condition physique. Le souffle, l’endurance, le tonus musculaire ont un impact direct sur la durée des rapports. Plus vous êtes en forme, plus vous êtes performant sous la couette. 


Le vélo stimule la circulation sanguine

Les sorties vélo, en endurance, favorisent la circulation du sang, le retour veineux et la production d’oxyde nitrique par les artères. Grâce à ses qualités vasodilatatrices, cette molécule dilate les vaisseaux du corps et ceux du sexe masculin. Les érections se font plus facilement, sont plus fortes et durables. Vous prévenez ainsi les pannes, à condition que celles-ci ne soient pas d’origine psychologique. 


Le vélo augmente l’estime de soi

Le vélo aide à être bien dans son corps, et donc dans sa tête. Avec quelques kilos en moins sur la balance et un corps plus ferme, on se sent mieux dans sa peau. On se trouve plus séduisant, voire irrésistible ! Plus on a confiance en soi, plus on prend du plaisir. La libido, c’est avant tout désirer son partenaire et être désiré. Soyons honnête ! De jolies courbes et des fesses bien rebondies ouvrent l’appétit… Attention ! Une pratique trop intensive de vélo peut diminuer le désir sexuel. À vous de trouver la bonne cadence ! 


Clarisse Nénard

clarissenenard.com

PartagezPartagez