Apprendre à faire du vélo à son enfant en 3 étapes

coaching

L’apprentissage du vélo est une deuxième phase de l’autonomie des enfants. Pour que ce moment important se passe le mieux possible, allez-y par étapes !

Monter en selle, pousser sur les jambes, pédaler, garder l’équilibre, tomber… pour recommencer. Nous y sommes tous passés. Et nous en avons gardé plus ou moins de bons souvenirs. Ce challenge pour les enfants l’est aussi pour les parents. Voici comment mettre toutes les chances de son côté.


cloud image

Etape 1- Le tricycle pour se familiariser avec le vélo

Dès que votre enfant sait marcher, il peut s’initier au vélo. Laissez-le trottiner à ses côtés, mains sur les poignées. C’est un bon moyen d’apprivoiser l’engin, de se l’approprier et de prendre confiance en lui. Il aiguisera ainsi son agilité, apprendra les distances, repoussera ses limites avant de l’enfourcher. Avec une selle réglée à sa hauteur, apprenez lui à monter et descendre du vélo.


Etape 2 - Le vélo sans pédales pour acquérir le sens de l’équilibre

Avant d’apprendre à pédaler, la draisienne lui permettra de développer sa motricité et comprendre le principe de propulsion. « Je pousse avec mes pieds et j’avance ! » Il va pouvoir aussi apprendre les notions et l’enjeu de l’équilibre (maniement du guidon et du poids du corps) pour que le deux roues roule droit.


Etape 3 – Premiers coups de pédales sur le vélo

Une fois les bases d’équilibre et de propulsion acquises, pédaler sur un « vélo de grand » sera un jeu d’enfant. Il lui suffira de quelques minutes, voire quelques heures. Choisissez un moment où il est calme, en tête à tête, pour avoir toute son attention. Et préparez-vous à courir ! Votre jeune cycliste a encore besoin de vous pour le rassurer en lui tenant la selle. Lâchez-le au moment ou il est confiant et semble garder l’équilibre.

Si pour certains le pédalage est inné pour d’autres il ne l’est pas. Ces derniers auront besoin de petites roues afin de parfaire la maîtrise du bolide (vitesse, direction, anticipation et freinage).


À vélo en sécurité

Que ce soit sur un tricycle, une draisienne, un vélo avec ou sans petites roues, mettez lui un casque à sa taille que l’on ajuste sur sa tête !

Bien équipé (casque, gant, coudière, genouillère, etc.) n’ayez pas peur des petits bobos. Si vous n'avez pas le droit de rouler sur les trottoirs ; les enfants de moins de 8 ans y sont autorisés.

Les plus beaux souvenirs d’enfance sont bien souvent liés au temps passé dehors notamment sur un vélo.


Clarisse Nénard

clarissenenard.com

PartagezPartagez