Diversifiez vos séances de home-trainer : La coordination (2/10)

coaching

Un bon « coup de pédale » demande une certaine coordination et souplesse de cheville. Voici quelques conseils de coach pour améliorer sa technique de pédalage et ses performances en cyclisme.

Dès le plus jeune âge, nous savons pédaler. Reste que la technique de pédalage ça se travaille. Il ne suffit pas d’appliquer une force importante sur la pédale. Il faut aussi l’orienter. Le meilleur mouvement serait celui qui varierait constamment de façon à ce qu’à chaque instant la force exercée sur la pédale soit perpendiculaire à la manivelle. Vous comprenez mieux pourquoi cela demande une certaine coordination et une bonne souplesse de la cheville.

Dans ce domaine nous ne sommes pas tous égaux. Certains sont plus raides que d’autres. Sans oublier que l’on a aussi une jambe plus forte que l’autre. D’où l’importance d’améliorer sa coordination et sa technique de pédalage pour gagner en efficacité et optimiser ses performances.

Découvrez ci-dessous les conseils et séances types que nous vous avons préparés avec Nicolas Guillé, entraîneur et directeur sportif de l’équipe cycliste AG2R LA MONDIALE.


Pour qui ?

Tous les cyclistes : débutants, confirmés, athlètes, rouleurs, grimpeurs, sprinteurs, pistards, puncheurs, polyvalents, etc.


À quoi ça sert ?

La coordination est l’une des 5 aptitudes physiques fondamentales aux côtés de l’endurance, de la souplesse, de la vitesse et de la force. Quand on parle de coordination, cela désigne les fibres entre plusieurs muscles (intermusculaires).

Le travail de coordination vise ainsi à améliorer sa technique de pédalage, à gagner en fluidité et en efficacité gestuelle, et donc d’optimiser le rendement.


Quels sont les bénéfices ?

Comme vous l’imaginez, le pédalage passe par une bonne souplesse du membre inférieur, et plus particulièrement de la cheville. Une cheville bien souple tend à optimiser le mouvement, limiter la perte d’efficacité lors des points critiques, c’est-à-dire la transition entre la pression et la tractation lors du cycle de pédalage.

Cette séance permet également de travailler les chaînes musculaires différemment que sur la route. Peu coûteux en énergie, ce travail spécifique demande une certaine concentration sur le mouvement.

Il est recommandé d’améliorer sa coordination et sa technique de pédalage en début d’entraînement, lors de la trêve hivernale, périodes de repos ou encore de réathlétisation.


À faire à quel moment de la saison ?

Durant la saison sous forme de rappel, et après une coupure.


À quelle intensité ?

Ce travail se réalise en endurance, sur des allures « tempo ».


Durée ? 

1 heure.


Combien de fois par semaine ?

1 fois.


Séances types :


cloud image cloud image


cloud image


Dans le même thème


Comment faire une bonne séance à la maison ?




Clarisse Nénard

clarissenenard.com

PartagezPartagez