Diversifiez vos séances de home-trainer : La méthode « Gimenez » (8/10)

coaching

Pratiquée depuis longtemps, la méthode « Gimenez » est un entraînement très intense. Très exigeante, elle est réservée aux cyclistes confirmés. Son but ? Améliorer sa PMA (Puissance Maximale Aérobie) et sa puissance au seuil fonctionnel ou functional Threashold Power (FTP).

La méthode « Gimenez » est un grand classique de la préparation en cyclisme. Il s’agit d’enchaîner plusieurs blocs de types « tempo-PMA » sans phase de récupération. On comprend pourquoi, elle s’apparente si bien à une course. Cependant on conseille de commencer par trois séries de deux blocs, puis d’augmenter progressivement la charge de travail.

Très intense et éprouvant aussi bien physiquement que mentalement, cet entraînement spécifique permet d’améliorer votre PMA (Puissance Maximale Aérobie) ainsi que votre VO2Max (le volume maximal d’oxygène que l’organisme peut consommer par minute lors d’un effort intense). Il demeure un excellent moyen de se préparer aux changements de rythme lors d’une course, d’un contre-la-montre.

Voici les conseils de Nicolas Guillé, entraîneur et directeur sportif de l’équipe cycliste AG2R LA MONDIALE, pour mener à bien cette séance spécifique.


Pour qui ?

Les coureurs vraiment entraînés, confirmés, rouleurs, grimpeurs, sprinteurs, pistards, puncheurs, polyvalents, etc.


À quoi ça sert ?

La séance « Gimenez » consiste à enchaîner neuf fois d’affilée différentes phases de rythme très élevées, à 80% de ses capacités puis à 100% de sa PMA, sans récupération. Elle s’apparente à une course, à un contre-le-montre. Elle s’avère très éprouvante physiquement et mentalement.


Quels sont les bienfaits ?

Le Gimenez permet de développer la puissance maximale aérobie (PMA). C’est-à dire la puissance produite à VO2max, lorsque le corps atteint sa capacité maximale à consommer de l’oxygène. Elle vise également à accroître la puissance au seuil fonctionnel ou "Functional Threashold Power" (FTP). Cette dernière correspond à la puissance maximale de pédalage qu’un cycliste est capable de soutenir sur une heure.

Vous l’aurez compris, l’idée est de progresser sans rester des heures en selle et de repousser ses limites aussi bien physiques que mentales, et à endurer un effort long et difficile.


À faire à quel moment de la saison ?

Toute l’année et jusqu’à 10 jours avant l’objectif.


A quelle intensité ?

Zones 3 et 5.


Durée ?

Ce travail se réalise sur des efforts de 3’ tempo et 1’ PMA.


Combien de fois par semaine ?

1 fois toutes les 3 semaines.


Des séance types :


cloud image cloud image


cloud image


Dans le même thème


Comment faire une bonne séance à la maison ?




Clarisse Nénard

clarissenenard.com

PartagezPartagez