Diversifiez vos séances de home-trainer : Le sprint (9/10)

coaching

Puissance maximale, vélocité… comment s’améliorer au sprint ? Nos conseils et nos séances types à faire pour travailler vos sprints et diversifier vos entraînements.

Tout cycliste a intérêt à travailler sa force et sa puissance maximale (Pmax) sur des efforts brefs. Rien de tel que de faire des sprints pour progresser en puissance maximale, gagner en explosivité, améliorer les attaques, ou encore les changements de rythme.

Si nous ne naissons pas tous sprinteurs (merci la génétique), nous pouvons quand même progresser dans ce domaine.

Suivez les conseils et les séances types que nous vous avons préparés avec Nicolas Guillé, entraîneur et directeur sportif de l’équipe cycliste AG2R LA MONDIALE.


Pour qui ?

Les coureurs confirmés et les compétiteurs, rouleurs, grimpeurs, sprinteurs, pistards, puncheurs, polyvalents, etc.


À quoi ça sert ?

En travaillant les départs arrêtés, les attaques, les changements de rythme et l’explosivité, vous gagnerez en rapidité et améliorerez vos chronos.


Quels sont les bienfaits ?

Se rapprocher de sa puissance maximale, de sa Pmax, ce dernier correspond au pic extrême sur 1". Ici, cette valeur exprime l’appui des pieds sur les pédales. En d’autres termes, il s’agit de la résultante de la force et de la vitesse d’exécution.

Rien de tel pour être plus performant que son adversaire.


À faire à quel moment de la saison ?

Tout au long de l’année.


À quelle intensité ?

Zone 7.


Durée ?

Ce travail se réalise sur des efforts de 5 à 15 secondes.


Combien de fois par semaine ?

1 fois toutes les 4 semaines.


Des séances types :


cloud image cloud image


cloud image


Dans le même thème


Comment faire une bonne séance à la maison ?


Clarisse Nénard

clarissenenard.com

PartagezPartagez