Faire du vélo enceinte, est-ce possible ?

santé

Le vélo pendant la grossesse est même recommandé. Pratiqué de manière adaptée et modérée, il permet de rester active en attendant bébé.

Être enceinte n’est pas une maladie ni un handicap. Si dans certains esprits, vélo et grossesse ne font pas bon ménage, la question ne se pose pas dans les pays comme la Hollande, la Suède, le Danemark : pédaler fait partie de la culture et donc de la vie quotidienne. Ce n’est pas le sport en lui-même qui est risqué mais les conditions dans lesquelles il est pratiqué : le trafic automobile, la qualité de la route qui va engendrer secousses et autres chocs, le risque de chute etc.

Oubliez aussi les disciplines comme le VTT. N’hésitez pas à ajuster votre vélo en fonction de l’évolution de votre ventre. Pendant la grossesse tout est une question de juste mesure.


Le vélo, c’est bon pour la maman

cloud image

Si votre grossesse est considérée comme normale par votre gynécologue, restez en selle. Pédaler diminue le diabète gestationnel, limite la prise de poids, optimise les capacités respiratoires et cardiaques, augmente le tonus musculaire, réduit le stress, améliore le sommeil, prévient les lombalgies, la constipation, les crampes, les jambes lourdes, la dépression post-partum, le baby blues… Rien de tel pour arriver à la fin de sa grossesse en forme et beaucoup plus sereine. Sans compter qu’avec un plancher pelvien tonique, « la poussée » sera plus efficace et le travail plus court. Enfin, les femmes sportives retrouvent plus aisément leur poids de départ que celles restées sédentaires pendant la grossesse.


Le vélo, c’est bon pour bébé

Très bénéfique pour la mère, la pratique du vélo l’est tout autant pour le fœtus. Pendant une sortie vélo modérée, bébé profite d’un flux sanguin maximal : sa croissance sera optimisée et les effets euphorisants des endorphines en feront un bébé zen.


Vous avez peur de chuter à vélo ?

Préférez le vélo d’appartement, le spinning ou encore l’aqua-biking. En stimulant la circulation sanguine au niveau des jambes, ce dernier est cent fois plus efficace qu’un veinotonique.


À lire aussi :


Clarisse Nénard

clarissenenard.com

PartagezPartagez