Faites du vélo pour lutter contre le diabète

santé

Avec une alimentation adaptée, l’activité physique modérée, régulière, voire quotidienne, participe au traitement du diabète. Voici pourquoi le vélo est particulièrement recommandé.

Au cours de la journée, toutes les activités sont bonnes pour bouger et atteindre les 30 minutes par jour recommandées par l’OMS. Ces dernières peuvent être réalisées ou complétées à vélo. Et cela que ce soit en mode loisir ou sportif. Ses bénéfices santé par rapport au diabète sont nombreux.


Le vélo stabilise la glycémie

cloud image

Il aide à mieux équilibrer le taux de sucre dans le sang et à réduire les doses nécessaires d’insuline. Lorsque nous pédalons, nos muscles consomment du glucose. En fonction de l’intensité et de la durée de la sortie, l’organisme utilisera un taux de glucose plus ou moins important.



Le vélo augmente la sensibilité de l’organisme à l’insuline

L’insuline est une hormone qui abaisse naturellement le taux de sucre dans le sang. C’est-à-dire que grâce à une pratique régulière de vélo, les cellules ont moins besoin d’insuline pour consommer le glucose présent dans le sang.



Le vélo diminue la masse graisseuse

Celle-ci est responsable de l’insulino-résistance. Sport d’endurance, il augmente la dépense énergétique et la capacité à utiliser les graisses en tant que source énergétique. Il transforme ainsi la masse graisseuse en masse maigre, limite la survenue d’un syndrome métabolique et permet de mieux maitriser son poids.



Le vélo entraîne de nombreux autres bienfaits sur l’organisme

Il renforce le cœur, régule la pression artérielle, transforme le mauvais en bon cholestérol… Il diminue le risque de développer une maladie cardiovasculaire.



Le vélo est un effort progressif

Que l’on soit un amoureux du cyclotourisme, du vélo de course ou du VTT, il permet un entraînement doux et progressif. Des points particulièrement recommandés pour que les muscles aient toujours assez d’oxygène pour brûler le glucose.



Le vélo est à consommer sans modération

Bien sûr, à condition toutefois de réadapter le traitement par injections d’insuline ainsi que l’alimentation en fonction des efforts fournis. Sinon gare aux risques d’hypoglycémie ou d’hyperglycémie.

 

En conclusion, le vélo apporte de multiples bienfaits pour prévenir ou partiellement traiter certaines pathologies ou maladies. Nous venons de le découvrir avec le diabète, mais c’est aussi le cas pour l’ostéoporose ou encore pour arrêter de fumer.

 

Clarisse Nénard

clarissenenard.com

PartagezPartagez