Subventions et primes vélo : comment en bénéficier ?

vélotaf

Primes-vélo, subventions ou allocations, les aides de l’état sont nombreuses pour nous inciter à remonter en selle. Réparation de votre vélo, aide à l’achat d’un VAE, remboursement des frais de trajets : découvrez toutes les bonnes mesures vélo du gouvernement français !

💶 “Coup de pouce vélo” : une aide financière de l’état pour faire réparer votre vélo

cloud image

Vous aimeriez reprendre la bicyclette ? Votre petite reine a grand besoin d’une remise en état ? Dans le cadre du Plan vélo (mis en place lors du déconfinement par le ministère de la Transition écologique), l’état accorde une aide de 50 euros pour faire réparer votre vélo.


Comment bénéficier de la prime de 50 euros ?

Si vous souhaitez faire réparer votre vélo, rendez-vous sur le site dédié coupdepoucevelo.fr et laissez-vous guider ! Vous choisissez un réparateur de vélos agréé et inscrit sur la liste à disposition sur le site. Vous prenez rendez-vous avec le professionnel par mail ou par téléphone pour effectuer les travaux de réparation (changement de chaîne, de dérailleur de frein, de pneumatique...). 


Une fois le rendez-vous fixé, vous recevez un code par SMS à lui donner afin de bénéficier de l’aide de 50 euros. La déduction est apportée directement sur la facture. Attention car l'opération nationale “coup de pouce remise en selle” prend fin bientôt : vous devez avoir fait réparer votre cycle avant le 31 décembre 2020 !



🔋 Primes VAE : les aides à l’achat d’un vélo à assistance électrique

Vous avez repéré un superbe vélo électrique mais son prix vous semble exorbitant ! Si l’achat du VAE de vos rêves ne rentre pas dans votre budget, ne vous découragez pas. Le gouvernement et les collectivités territoriales proposent des aides et bonus pour vous aider à acheter un vélo électrique à moindre frais.


L'aide locale pour l’achat d’un VAE

De nombreuses collectivités locales ont mis en place une aide à l’achat d’un vélo électrique pour favoriser les déplacements à vélo. Il s’agit d’une aide locale accordée par votre mairie et fixée par les collectivités territoriales. Vous souhaitez bénéficier de cette aide pour l'achat d’un VAE ? Pour connaître les conditions d’attribution et le montant de la subvention, rapprochez-vous du service d’Aide sociale de votre municipalité.


L’aide nationale : le bonus écologique

Pour appuyer le dispositif d’aide locale à l’achat d’un VAE, l’état a mis en place : le bonus écologique. Pour en profiter, il faut d'abord bénéficier d’une aide de votre mairie. Le bonus écologique ne se substitue pas à l’aide locale mais vient en complément de celle-ci (dès lors que le cumul des deux aides ne dépasse pas 200 €). Exemple : si vous percevez 400 € d’aide de votre municipalité, vous ne pourrez pas prétendre au bonus écologique.

Pour en savoir plus : www.economie.gouv.fr/particuliers/prime-velo-electrique



🌍 Vélotaf : l’allocation « forfait mobilité durable » versée par l’employeur

Vélotafeur.euse convaincu.e, vous vous rendez déjà au travail à vélo ? Sachez que vos trajets vélotaf peuvent être pris en charge par votre employeur. Une rentrée d’argent non négligeable puisque le montant de l’allocation peut atteindre 400 € par an.


Qu'est-ce que le forfait mobilité durable ?

Entré en application le 11 mai 2020, le forfait mobilité durable remplace l’indemnité kilométrique vélo mise en place en 2016. Plus simple, ce nouveau dispositif n’exige plus de justifier les kilomètres parcourus. Il permet à votre employeur de vous accorder une aide allant jusqu’à 400 € lorsque vous venez au travail à vélo ou à vélo électrique (VAE). Si vous travaillez dans la fonction publique, sachez que le forfait est limité à 200 €.


Comment obtenir les 400 € du forfait vélo ?

Vérifiez que le dispositif forfait mobilité durable a bien été mis en place dans votre entreprise. Pour toucher l’allocation, vous devrez justifier de vous être rendu.e au travail à vélo pendant au moins 100 jours dans l’année. Si vous bénéficiez déjà d’une prise en charge de vos abonnements de transport (métro-train-bus), l’aide est cumulable mais dans la limite totale de 400 €. 


Autre bonne nouvelle : l’allocation forfait mobilité durable est totalement exonérée d’impôt et de cotisations sociales. Une belle motivation pour choisir le vélo pour nos trajets boulot !

Pour en savoir plus : le site de l’Urssaf « forfait mobilités durables »




Retrouvez nos articles dédiés au vélotaf ainsi que toutes nos astuces vélo et santé sur le blog Vivons Vélo 🚲

PartagezPartagez