Vélo : comment décrasser son organisme après les fêtes ?

santé

Après les excès de Noël et de la Saint Sylvestre, l'heure est à la détox. Pour purifier au mieux votre système digestif, n’hésitez pas à pédaler. Perdre du poids consiste à dépenser plus de calories que le nombre apporté par l'alimentation, forçant ainsi l'organisme à puiser dans ses réserves.

Foie gras, bûches de Noël, chocolats, alcool… Les fêtes de fin d'année sont très souvent synonymes de repas riches et arrosés. Voici quelques conseils pour faire une petite détox pour bien commencer l’année à vélo !


Il est recommandé de faire une détox aux changements de saison : au printemps, pour faire le ménage, et à l’automne afin de préparer le système immunitaire à affronter la grippe et autres virus. Purifier l’organisme après les fêtes de fin d’année est une excellente idée. Cela permet d’éliminer les excès puisqu'en hiver le métabolisme ralentit et les déchets s’accumulent. Contrairement aux ours ou aux marmottes qui maigrissent en hibernant, nous avons tendance à sortir de l’hiver avec des réserves.

Prise de poids, digestion difficile, ballonnement, langue chargée, teint brouillé, rétention d’eau, cellulite, manque de tonus… : ces symptômes indiquent un véritable engorgement des organes d’élimination : foie, reins, intestins et système lymphatique. Il faut dire qu’après une année 2020 confinée, rythmée par des périodes de stress, d’inactivité, de mauvais sommeil, d’une alimentation bien souvent déséquilibrée, ainsi que les agapes des fêtes, il est temps de donner un petit coup de pouce à l’organisme pour récupérer et éliminer les toxines.



Pourquoi nettoyer l’organisme ?

Telle une station d’épuration filtrant des milliers de litres d’eau, l’organisme élimine les toxines et les déchets. Les plus grands filtres sont les reins, les glandes sudoripares, le foie, la vésicule biliaire, les intestins, les poumons et la peau. Ce sont eux qui maintiennent en bonne forme l’état général de l’organisme. S’ils sont fatigués ou trop sollicités, le nettoyage s’effectuera de manière moins performante, provoquant un encrassement. Devant ce phénomène, nous ne sentons rien. Il faut attendre le résultat d’un bilan sanguin pour que nous puissions constater les excès de cholestérol, d’urée, d’acide urique… Ce n’est qu’arrivé à un certain seuil d’encrassement, à l’apparition de symptômes, que nous prenons conscience des dégâts. C’est pourquoi, quel que soit l’âge, une des premières mesures à adopter est d’effectuer un drainage général de l’organisme. En décrassant les cellules, en désengorgeant les organes, en mettant au repos l’intestin grêle, ou encore en soulageant le foie, vous donnerez un coup de jeune à votre corps. Ainsi, même si le processus du vieillissement ne peut être stoppé, il peut être ralenti.


🍊🥕 Ayez les bons réflexes d’une cure détox

Réduisez votre consommation de viande, de charcuterie et de laitages. Éliminez de votre alimentation les matières grasses animales, les sucres raffinés et autres produits industrialisés. Tous ces aliments amènent beaucoup d’acidose. Privilégiez les fruits et les légumes de saison. Riches en eau et en fibres, ils favorisent le transit intestinal et la diurèse. Sans parler de leur effet coupe-faim, ils renferment de précieux antioxydants qui aident à lutter contre les radicaux libres, principaux responsables du vieillissement et de l’usure de l’organisme.

Buvez beaucoup d’eau tout au long de la journée pour démultiplier l’effet de la détox. L’eau favorise la digestion des aliments, facilite l’élimination urinaire des déchets et le travail des reins. Toutes les substances y sont dissoutes. Évitez l’alcool et le café.

C’est une fois que vous avez adopté cette meilleure hygiène de vie, que vous pouvez commencer votre cure « détox ». Attention ! Celle-ci ne doit jamais se faire en dépit du bon sens. Gardez en mémoire que les monodiètes induisent un déséquilibre. À la différence d’un régime classique, la diète s’inscrit dans une période limitée afin de mettre le système digestif au repos.


cloud image

🚴 Montez sur votre vélo pour faire du cardio

Parallèlement à un rééquilibrage alimentaire, remettez-vous en selle. C'est en réactivant l'organisme que vous le débarrassez des fameuses toxines : les sucres et le gras se transforment en graisse abdominale. Pour les éliminer, soyez dans un effort à intensité modérée, en aérobie, entre 60 et 70% de la fréquence cardiaque maximale autorisée (FCMA).

Tous les sports dits d’endurance, comme le vélo, ont l’avantage de pouvoir être pratiqué en aisance respiratoire. Idéal lorsque l’on se remet au sport, que l’on souhaite progresser dans le domaine foncier ou encore perdre du poids. La lipolyse, mécanisme mis en œuvre par l’organisme pour dégrader et convertir les graisses en énergie utilisable par les muscles, exige en effet un apport en oxygène. Si elle intervient dès les premières minutes d’activité, elle est optimale après 2h30 d’effort. Vous comprenez mieux maintenant pourquoi de longues balades et sorties à vélo permettent de puiser dans les réserves.


🧐📋 Comment s’entraîner sur son vélo ?

Il n’y a pas de secret. La régularité prime. L’idéal serait au moins 30 minutes tous les jours ou trois séances par semaine de 45 à 60 minutes. À la sortie des fêtes, l’organisme est fatigué. Soyez donc bienveillant avec votre corps. Faites-lui gentiment comprendre que vous repassez en mode actif.

Soyez progressif dans l’effort. Lors des premières sorties à vélo, soyez à 60-70% de votre fréquence cardiaque maximale. Tout au long de l’exercice, même légèrement essoufflé, vous devez pouvoir parler, dire quatre ou cinq mots, sans pour autant tenir une conversation. Au moindre signe d’asphyxie, il faut ralentir tout de suite. Cela signifie que l’on va trop vite. Et ce sont les sucres que l’on brûlera, pas les graisses. Pensez toujours à terminer la séance avec un retour au calme afin de retrouver une FC de repos. La deuxième semaine, passez à 65-75%, puis à 75-80% pour la troisième. Et finissez à 75-85% la quatrième. Côté durée, procédez également par phase.



Retrouvez des séances d'entraînement sur le blog Vivons Vélo 🚴


Clarisse Nénard

clarissenenard.com

PartagezPartagez