Vélo et café, un bon mélange ?

santé

Le café est la deuxième boisson la plus consommée des français après l’eau. Est-il l’ami ou l’ennemi des cyclistes ? Faut-il en boire avant sa sortie vélo ?

La consommation de caféine et de café s’est banalisée chez les sportifs depuis que l’Agence mondiale antidopage (AMA) les a retiré des dopants, les plaçant plutôt avec les produits « sous surveillance ». L’absorption de produits contenant de la caféine, dans de nombreux gels et boissons énergétiques, ne risque donc plus de nous rendre positif au contrôle antidopage. Néanmoins, elle crée un vaste débat quant à son impact sur les performances.


Le café, un plus pour les performances à vélo

cloud image

  • Substance psychostimulante naturelle, le café agit comme un coup de fouet environ 5 minutes après l’avoir bu. Il excite, nous tient éveillés, renforce la motivation, diminue la perception de la douleur et du ressenti de la fatigue.
  • Il ne stimule pas uniquement le cœur. Il améliore aussi la ventilation pulmonaire, permettant une meilleure efficacité respiratoire. En altitude, il aurait des effets positifs sur la capacité d’adaptation à l’hypoxie (la diminution de la quantité d’oxygène distribuée par le sang dans les tissus de l'organisme).
  • Il agit sur le métabolisme énergétique. Il permettrait au corps de brûler plus de graisse à l’effort, tout en épargnant les réserves de glycogène musculaire. La teneur de ces dernières conditionne la performance. Le café améliorerait ainsi les capacités d’endurance.


Le café avant le vélo oui, mais à petite dose !

Si le café peut améliorer les performances sportives, n’en abusez pas. Au-delà de 300mg de caféine par jour chez la femme et 400mg par jour chez l’homme, soit 4 tasses de café filtre ou 5 expressos, on s’expose à des effets secondaires sur l’organisme.

Peuvent apparaître brûlures gastriques, diarrhées, insomnie, altération de la durée et la qualité du sommeil (élément important de la performance), fuite de minéraux par les reins (favorise le risque de blessures : crampes, contractures, claquages, tendinites, etc.), nervosité, tremblements, mauvaise coordination, hausse de la tension, arythmie, tachycardie… de quoi nous inquiéter, nous cyclistes.


Le vélo et le café font-ils un bon mélange ? Difficile de répondre à cette question très complexe… Tout est une question de tolérance et d’individu.

Fiez-vous à votre jugement. Apprenez à vous connaître. Écoutez votre corps. Et surtout, ne cumulez pas café et boissons énergétiques, et autres gélules/poudres de caféine pure !


Que vous soyez amateur de café ou pas, veillez à rester bien hydraté... 😉


Clarisse Nénard

clarissenenard.com

PartagezPartagez