Les bienfaits du vélo après quelques mois et années ! (3/3)

Vous l’aurez compris le vélo est votre meilleur ami… Il vous permet de conserver votre capital santé et rester en forme tout au long de votre vie. Voici ses bienfaits au bout de quelques mois et au fil des ans…

 

velo_ami

  • Vous régulez votre tension artérielle

Les artères coronaires se dilatent mieux. Le cœur battant moins vite et le pouls plus lent, la pression sanguine baisse.

  • Vous transformez le mauvais en bon cholestérol

En brûlant les graisses du sang, le taux de mauvais cholestérol (L.D.L et triglycérides) baisse et celui du « bon » (H.D.L) augmente.

  • Vous lubrifiez vos articulations

Le cartilage se nourrit notamment du liquide synovial. Mobiliser ses articulations permet de garder des échanges au niveau de la synovie, le liquide nourricier et lubrificateur de l’articulation.

  • Vous luttez contre l’ostéoporose

À chaque action musculaire, vous sollicitez les points d’attache osseux, stimulant ainsi la formation nouvelle d’os. Sans compter que l’exposition à la lumière naturelle déclenche la production de vitamine D essentielle à la bonne santé des os.

  • Vous renforcez votre système immunitaire

Grâce à une augmentation des médiateurs chimiques, les mécanismes du système immunitaire sont plus efficaces. Ils réagissent plus vite pour neutraliser la prolifération des microbes dans l’organisme. Attention ! Des entraînements trop longs et trop intenses ont un effet inverse.

  • Vous boostez votre libido

Vous stimulez les hormones sexuelles : la testostérone et l’ocytocine qui ont un impact direct sur le désir. Messieurs ! Avec une meilleure circulation artérielle et un bon retour veineux, vous améliorez votre érection et vous préviendrez les pannes. Les kilos en moins sur la balance, une silhouette plus ferme, de jolies courbes… on n’a plus peur de montrer son corps.

  • Vous disposerez d’un meilleur état d’esprit

Si le vélo permet de se sentir mieux, il aide aussi à être moins enclin à la morosité, à la déprime, à la dépression, ou encore au burn-out.

  • Vous vieillissez en forme

Plus l’aisance respiratoire, le tonus musculaire, l’amplitude articulaire, la coordination seront bons, plus il sera facile d’être mobile et de garder son autonomie.

  • Vous conservez la tête sur les épaules

Une bonne oxygénation et irrigation du cerveau contribuent à la croissance des neurones amoindrissant leur dégénération. Vous freinez aussi le déclin des fonctions cognitives (mémoire, attention, vitesse de réaction).

Au fil des années, vous :

  • Améliorez votre qualité de vie
  • Ralentissez le processus de vieillesse
  • Gagnez en espérance de vie
  • Vous réduisez de moitié les risques cardio-vasculaires
  • Vous diminuez l’incidence d’accident vasculaire cérébrale de 25%
  • Vous diminuez de 50% le risque de rechute du cancer pour ceux qui en sont atteints, et de 20 à 30% celui de le développer chez ceux qui ne le sont pas.

 

Clarisse Nénard