FILTRES

Affinez vos contenus en les filtrant selon le thème de votre choix

Modifier les filtres

Vélo à assistance électrique, on s’y met !

Vélo à assistance électrique, on s’y met !

29 juillet 2021

En ville, à la campagne, à la montagne… le vélo à assistance est très tendance. Et cela que l’on ait 14 ou 84 ans. Il faut dire qu’il possède des atouts de taille.

Sur un VAE, on pédale !

Le vélo à assistance électrique n’est pas un cyclomoteur. Si vous pédalez différemment que sur un vélo classique, vous pédalez tout de même. Certes, au premier coup de pédale, les capteurs déclenchent l’assistance électrique. Mais le moteur se coupe dès que vous arrêtez de pédaler, lorsque vous freinez ou que vous atteignez les 25 km/h. Sur le plan sportif, le VAE permet de faire plus de volume en termes de kilométrage sans se blesser et sans tomber dans le surentraînement. Un outil idéal pour repousser son seuil d’endurance sans se mettre dans le rouge, ce qui est impossible avec un vélo mécanique.

Sur un VAE, on module son effort

En fonction de vos besoins et de vos envies, vous choisissez le niveau d’assistance électrique (faible, moyenne ou forte). Ainsi, vous vous déplacez en ville sans mouiller votre chemise. Vent de face, dans les côtes, en montagne… pédaler ne veut plus dire s’épuiser. Il suffit de déclencher l’assistance électrique pour se sentir pousser des ailes. En fonction de votre état de forme, du relief, le moteur supplée votre manque d’endurance et de puissance. Vous roulez ainsi en toute quiétude. Fini le temps où vous souffriez pour grimper une côte trop raide ou trop longue, ou encore celui de rattraper le peloton de tête. À vous les promenades à bicyclette et les moments de partage en famille ou entre amis.

Sur un VAE, on se remet en selle en douceur

Que vous ayez des problèmes cardiaques ou respiratoires. Que vous soyez en surcharge pondérale ou obèse. Le VAE vous permet de renouer avec les joies de la petite reine et donc avec l’activité physique. Grâce aux différents niveaux d’assistance, vous dosez votre effort. Comme avec les vitesses d’un vélo mécanique, il suffit d’augmenter ou de diminuer l’assistance. Sans forcer, vous pédalez plus longtemps et plus loin. Au fur et à mesure des sorties, vous gagnez en tonicité musculaire et en endurance.

Tout en élargissant votre horizon, vous profitez de la balade. Vous vous aérez la tête, évacuez le stress… vous vous sentez bien, libre et heureux.

Sur un VAE, on retrouve le plaisir de bouger

Vous avez été opéré du genou ou de la hanche ? Des problèmes articulaires ? Le vélo à assistance électrique est pour vous ! Sport porté, le vélo fait travailler les articulations en douceur et sans souffrir. Encore mieux, le VAE amoindrit la force exercée notamment au niveau des genoux. Comment ? En évitant une intensité trop importante dans le pédalage. Que vous ayez des douleurs articulaires, de l’arthrose, mal au dos, des troubles musculo-squelettiques, de l’hypertension, un surpoids, un handicap partiel, etc.  Même si l’on pédale autrement que sur un vélo classique, le VAE est une véritable plus-value pour la santé avec les mêmes bienfaits.

Sur un VAE, on améliore sa santé globale

Comme nous l’avons vu plus haut, l’assistance électrique ne dispense pas de pédaler. Il faut toujours appuyer sur les pédales et solliciter les muscles des jambes, le cœur, la sangle abdominale, le dos, les bras et les épaules. L’ensemble du corps travaille. Non seulement vous augmentez votre métabolisme de base, ce qui est idéal contre le diabète, mais vous vous musclez. Rien de tel pour lutter contre la fonte musculaire et pour faire de vieux os. Au même titre que le vélo classique ou « musculaire », le VAE améliore la circulation sanguine, par conséquent favorise le retour veineux, booste la libido, renforce le système cardiovasculaire, ainsi que l’immunité. Pratiqué de manière régulière, vous vous protégez ainsi des maladies et autres infections.

Sur un VAE, on réduit les émissions de gaz

Augmentation des températures à la surface de la terre, élévation du niveau des océans, inondations, éboulements, incendies… mettent en évidence un changement du climat. Face à ces phénomènes climatiques, une prise de conscience environnementale à l’échelle mondiale et de la France s’installe. Réduire les émissions de gaz à effet de serre des Français, tel est le challenge du Ministère de la transition écologique et solidaire. Dans cette démarche, le VAE a une influence importante sur le comportement des citoyens afin de réduire les GES. L’émission de gaz à effet de serre d’un trajet est calculée comme suit : Émissions (en gCO2e) = distance parcourue pour effectuer le trajet x quantité moyenne de CO2e émise par un voyageur qui parcourt un kilomètre dans le mode de transport considéré. Les émissions de CO2 (g/km par personne) d’un VAE serait de 5,4g contre 53g pour les transports publics, 52-95g pour le train, et 124-200g pour la voiture.

Plus rapide que la marche à pied, moins polluant que la voiture ou le scooter, et plus fiable que les transports en commun la pratique du VAE a connu un boom ces dernières années. Il est devenu un acteur incontournable permettant de se déplacer seul de façon libre, saine, économique et écologique.

La pratique du vélo à assistance électrique continue son essor. Prêt à prendre de bonnes habitudes avec un mode de transport actif ? En mode randonnée, vélotaf, VTT, VTC ou ville… mieux vaut pédaler assisté que de rester à la maison assis dans le canapé !

Clarisse Nénard

clarissenenard.com

Nos prochains évènements tout voir

Paris - France

Paris

09 avril 2022 9:00

Tous types de vélo

7 participants

25km

Place de l'Hôtel de Ville, 75001, Paris