FILTRES

Affinez vos contenus en les filtrant selon le thème de votre choix

Modifier les filtres

Le vélo mieux que le CBD !

    Le vélo mieux que le CBD !

    8 septembre 2022

    C’est la rentrée ! Les vacances sont passées et il faut retourner travailler ! Le stress revient, induit de la fatigue physique et psychologique. 8 raisons de préférer le vélo au CBD.

    Rentrée scolaire, nouveau challenge professionnel, projets personnels, retour de vacances… le mois de septembre peut être une véritable source de stress. Si nous avons su, peut-être, le mettre de côté le temps d’une parenthèse estivale, nous devons composer en permanence avec lui. Il fait partie intégrante de notre quotidien et de notre vie. Rappelons quand même que sa fonction première est de nous alerter d’un danger potentiel, de nous tenir sur nos gardes, afin de nous préserver. Seulement, il a pris d’autres visages et peut se montrer très insidieux. Ainsi notre mode de vie actuel nous expose à toutes sortes de stress pas toujours positifs, qui finissent par impacter notre bien-être physique comme émotionnel, mais aussi notre état de forme.

    Comment se remettre en selle à la rentrée ?

    Comme pour la reprise du vélo, redémarrez en douceur. Le nombre de kilomètres avalés dépend de la manière avec laquelle vous allez pédaler et gérer votre effort (avec ou sans sprint, par échappée ou sans…). Pour éviter d’avoir la tête dans le guidon, d’être en surrégime, préparez le maximum de choses la veille : petit déjeuner, vos affaires, celles de vos enfants, les cartables, etc. Investissez dans une cafetière programmable. Ne surchargez pas votre agenda de rendez-vous. Fuyez les contraintes inutiles pour aller à l’essentiel. Classez vos tâches par ordre de priorité. Au bureau, faites abstraction des bruits environnants qui viennent parasiter votre concentration. Apprenez à dire non. L’important est d’alléger son emploi du temps pour s’occuper de soi, des siens ainsi que pour ses sorties vélo. Pas question de les laisser de côté et de ne pas profiter des derniers rayons de soleil !

    Quelles solutions naturelles pour gérer le stress ?

    Bien sûr, le premier réflexe est d’essayer au maximum de limiter les sources de stress et de trouver la cause. Le stress est toujours déclenché par une information, un événement, une situation prévue ou imprévue et l’idée que l’on s’en fait. Mais c’est souvent plus facile à dire qu’à faire, d’autant plus que nous ne sommes pas tous égaux face à lui. Tout dépend de l’histoire de chacun, de son environnement, de son caractère, de sa sensibilité, de son passé génétique… Devant ce casse-tête, certains vont préférer agir sur la personnalité (psychothérapie, thérapie cognitive comportementale, développement personnel, etc.). D’autres vont choisir de rééquilibrer le système autonome (sympathique et parasympathique) avec la cohérence cardiaque, la sophrologie, la méditation, ou encore le yoga. Et puis, il y a ceux qui misent sur le cannabidiol. Sous les projecteurs depuis quelques années, le CBD est commercialisé sous forme d’e-liquide, les fleurs, de tisane, de gélule et d’huile sublinguale dont les taux de concentration oscillent entre 5 et 30%. L’huile de CBD serait, apparemment, la plus efficace pour sentir un effet relaxant, anxiolytique, voire sédatif. Elle aiderait beaucoup à mieux dormir, à oublier les soucis, à mieux les soucis, sans prendre des antidépresseurs, qui sont certes efficaces, mais qui sont à double tranchant, car addictifs à la longue…

    3 raisons pour lesquelles les cyclistes prennent du CBD ?

    Le cannabidiol est une molécule extraite du chanvre, aussi appelée cannabis, renfermant plus de 400 composants actifs. Le CBD représente le deuxième cannabinoïde le plus étudié après le THC (Tetrahydrocannabinol). Contrairement à ce dernier considéré comme une drogue, le CBD n’induit aucun effet stupéfiant, psychotrope et n’engendre pas d’accoutumance. Sans être enivrant ou provoquer un effet « planant » pour autant, il favorise le bien-être. Ses vertus relaxantes font également des adeptes chez les sportifs souhaitant rester concentrés sans être anxieux, notamment avant de prendre le départ d’une course. Depuis 2018, l’Agence Mondiale Anti-Dopage (AMA) a retiré le CBD de la liste des produits interdits en compétition sportive. La consommation de THC demeure interdite et elle recherchée lors des contrôles anti-dopage. Mieux vaut rester attentif et choisir du « full spectrum », spectre complet, c’est-à-dire contenant très peu de THC.

    S’il permet de redescendre en pression, le CBD aide aussi à relâcher les tensions musculaires et de mieux récupérer après une grosse sortie vélo. Puissant anti-inflammatoire et relaxant, il réduit le temps de repos entre deux entraînements ou compétitions. En huile de massage ou en baume, il s’applique directement sur les zones concernées. Mais attention ! Si vos jambes vous font mal, plus que d’habitude, c’est que ce jour-là, vous avez peut-être trop appuyé sur les pédales, ou bien n’avez pas bien récupéré de la dernière sortie, avez manqué de sommeil, ou étiez moins en forme… Votre corps lance un signal, il vous prévient, alors écoutez le aussi !

    Le vélo meilleur dérivatif contre le stress

    Si le CBD suscite de plus en plus de curiosité et d’attrait, notamment chez certains cyclistes, LA solution contre le stress n’existe pas. Et parce qu’il n’y a pas de mode d’emploi universel, chacun doit trouver le sien ! Cependant, le vélo reste le meilleur allié contre le stress, l’anxiété, la fatigue nerveuse, ou encore la déprime et le blues de la rentrée. Sans compter qu’il n’agit pas seulement sur ces symptômes, il a une action plus profonde. En selle, d’autres effets magiques se produisent :

    • Pédaler booste la sécrétion d’endorphines (les fameuses hormones du bonheur), de dopamine (neurotransmetteur du plaisir), la sérotonine (neurotransmetteur de la bonne humeur).
    • Pédaler améliore la condition physique (endurance, tonicité musculaire, coordination, etc.). Le vélo possède un réel pouvoir sur la confiance, l’estime de soi et par conséquent sur le développement personnel.
    • Pédaler permet d’évacuer le stress négatif, la fatigue nerveuse. La pratique du cyclisme aide donc à mieux gérer ses émotions et favorise la concentration.
    • Pédaler aide à canaliser son attention sur un objectif à notre niveau, hors du temps et du quotidien. Résultat, on se détend et on déstresse.
    • Pédaler rend plus résistant au stress. Le sport étant un stress sur l’organisme, les entraînements permettent de mieux le tolérer.
    • Pédaler améliore la qualité du sommeil. Un mauvais sommeil peut engendrer du stress.
    • Pédaler en mode vélotaf permet d’oublier le stress des embouteillage, l’angoisse du PV, la promiscuité et les mauvaises odeurs des transports en commun.
    • Pédaler rend heureux !

    Pour aborder la rentrée dans les meilleures conditions, sans stress, et prolonger les bienfaits des vacances, mettez-vous au vélo avec ou sans assistance électrique !

    Clarisse Nénard

    clarissenenard.com

    Nos prochains évènements tout voir

    Ambérieu-en-Bugey

    08 octobre 2022 8:30

    Vélo de route

    1 participant

    30km

    Aire de covoiturage d’Ambérieu , 01500, Ambérieu-en-Bugey

    Malissard

    08 octobre 2022 9:00

    Vélo de route

    4 participants

    22 km

    Rue de l'Église, 26120, Malissard

    Sermaise

    08 octobre 2022 14:00

    VTT avec ou sans AE

    9 participants

    18km

    Place de la Mairie, 91530, Sermaise

    Paris

    08 octobre 2022 9:00

    Tout type de vélo

    28 participants

    20km

    Place Baudoyer, Académie du Climat, 75004, Paris