FILTRES

Affinez vos contenus en les filtrant selon le thème de votre choix

Modifier les filtres

Le vélo pour pallier la sédentarité

Le vélo pour pallier la sédentarité

18 février 2021

Le vélo c’est bon pour la santé, pour garder la forme… mais il est aussi notre meilleur allié pour lutter contre la sédentarité, un des fléaux de ce siècle. Pédaler 30 à 40 minutes par jour suffit à en éloigner les dangers.

On le sait. La pratique d’une activité physique comme le vélo, même modérée, est gage de bonne santé. Quels que soient l’âge, le sexe et l’état de santé, elle joue un rôle important dans: la prévention et la prise en charge de nombreuses maladies chroniques (maladies cardio-vasculaires, certains cancers, diabète, obésité, ostéoporose, etc.), le retardement des effets du vieillissement, la résistance au stress, et l’amélioration de la santé psychologique. Or, avec l’évolution de nos modes de vie et de la technologie, ainsi que la mécanisation de nos sociétés, nous sommes passés de «chasseur-cueilleur» à sédentaire. À l’origine l’Homme était une personne nomade. Au quotidien, il devait chasser pour se nourrir, se défendre, éviter de se faire manger…

La sédentarité est une menace silencieuse

Aujourd’hui, nous nous sommes englués dans un certain confort. Entre la voiture, les transports en commun, les ascenseurs, les escalators, les portes automatiques, les commandes par internet… la plupart des efforts physiques quotidiens sont réduits et nous «laissent assis». À cela, il convient aussi d’ajouter le nombre d’heures passées dans le canapé devant la télévision (2h30 par jour en moyenne), à être assis derrière un bureau à pianoter sur le clavier de son ordinateur. Selon l’Observatoire National de l’Activité Physique et de la Sédentarité (Onaps), on devient sédentaire lorsque l’on est assis chaque jour sept heures ou plus. 70% des français passent plus de huit heures assis quotidiennement. Les confinements successifs, le télétravail imposé, les restrictions liées à la pratique sportive… dus à l’épidémie de la Covid-19, la sédentarité ne cesse de gagner du terrain et devient de plus en plus préoccupante. Combinée à l’inactivité, elle est devenue, selon l’OMS, la première cause mondiale de mortalité (6% des décès), avant le tabac et l’alcool.

Sédentarité ne veut pas dire inactivité physique!

Issue de sedere, « être assis » en latin, la sédentarité désigne le temps passé assis ou allongé pendant le période d’éveil, entre le lever et le coucher, et dont la dépense énergétique est proche de celle de repos. Vous êtes sédentaire lorsque vous passez plus de 7h par jour, dans ces positions, sans compter le temps de sommeil. Et ceci indépendamment de la quantité d’activité physique que vous faites pendant la semaine. Ainsi, vous pouvez être un brin sportif et sédentaire à la fois. Une tendance de plus en plus forte.
L’inactivité physique est définie comme un niveau insuffisant d’activité physique d’intensité modérée à élevée, c’est-à-dire un niveau inférieur à celui recommandé par l’OMS. Celui-ci correspond, pour un adulte âgé de 18 à 64 ans, à faire au moins, au cours d’une semaine, 150 minutes d’activité d’endurance modérée (c’est 30min de vélo par jour)ou au moins 75 minutes d’activité d’endurance d’intensité soutenue, ou une combinaison équivalente d’activité d’intensité modérée et soutenue. L’activité d’endurance devrait être pratiquée au moins 5 jours par semaine, en évitant de rester 2 jours consécutifs sans pratiquer, et par périodes d’au moins 10 minutes.

Si l’inactivité physique est considérée comme première cause de mortalité évitable, la sédentarité double le risque de maladies cardiovasculaires, de diabète, d’obésité et augmente les risques de cancer du côlon, d’hypertension artérielle, d’ostéoporose, de troubles lipidiques, de dépression et d’anxiété. Vous comprenez mieux maintenant pourquoi aux bonnes habitudes à inclure dans son quotidien (bouger un maximum), il faut ajouter la pratique du vélo pour combattre ces deux fléaux: la sédentarité et l’inactivité.

Ayez les bons réflexes pour freiner la sédentarité

Se lever régulièrement, faire des pauses toutes les heures pour marcher quelques minutes, opter pour le vélo-bureau afin de mouliner en travaillant, prendre l’escalier au lieu de l’ascenseur ou de l’escalator, descendre quelques stations avant la vôtre, pédaler au lieu de prendre la voiture pour acheter une baguette de pain, préférer le vélotaf aux transports en commun… Toutes les astuces comptent pour lutter contre cette sédentarité grandissante et faire redescendre le temps où vous êtes assis en dessous de la barre des 7 heures. N’oubliez pas aussi que, lorsque vous êtes assis, les muscles sont au repos, et la circulation sanguine ralentie.

Faites du vélo pour lutter contre la sédentarité

Au-delà de ces petits efforts quotidiens, une pratique régulière du vélo est fortement conseillée et bénéfique à votre santé. Si selon la Fédération Française de Cardiologie, marcher 30 minutes par jour réduirait le risque d’infarctus de près de 20%, la pratique du vélo engendre également de nombreux bienfaits sur la santé au bout d’une demi-heure: augmentation du métabolisme de base, stimulation de la circulation sanguine, accroissement de la consommation des graisses, diminution du stress, renforcement du cœur, etc. Un cœur entrainé est un cœur en bonne santé.
Le vélo se veut notre meilleur allié pour pallier à notre dangereux mode de vie « léthargique ».

Action ! Allez hop en selle !

Clarisse Nénard
clarissenenard.com

Nos prochains évènements tout voir

Paris - France

Paris

09 avril 2022 9:00

Tous types de vélo

7 participants

25km

Place de l'Hôtel de Ville, 75001, Paris