FILTRES

Affinez vos contenus en les filtrant selon le thème de votre choix

Modifier les filtres

Pourquoi le vélo est-il bon pour la santé de nos enfants ?

Pourquoi le vélo est-il bon pour la santé de nos enfants ?

2 septembre 2021

Le vélo, c’est bon pour votre santé. Saviez-vous que le vélo est excellent pour celle de vos enfants ? Endurance, tonicité musculaire, équilibre, coordination, dépassement et estime de soi…  Découvrez les nombreux bénéfices physiques, psychologiques et intellectuels du vélo chez les enfants.

Été comme hiver, les enfants doivent jouer, bouger, pédaler à l’extérieur. Le vélo favorise le bon développement physique et psychologique de l’enfant, et permet de se construire un capital santé !

Marcher, pédaler, tomber, s’égratigner, se faire mal… font partie de l’apprentissage de la vie. Mieux vaut prendre le risque d’une chute quand un enfant fait du vélo avec un casque bien réglé sur la tête, plutôt que de rester assis à ne rien faire. #LaissezLesTomber comme le disait le message de la Fédération Française de Cardiologie, en 2017 lors du lancement des parcours du cœur. Un cri d’alarme pour sensibiliser les parents afin qu’ils modifient le comportement de leurs progénitures. C’est aux adultes de montrer l’exemple !

Du vélo pour redonner du souffle aux enfants

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, les maladies cardio-vasculaires ne touchent pas uniquement les hommes et les femmes adultes. Le cœur de nos chérubins est également en danger. Les chiffres sont sans appel et parlent d’eux-mêmes. En 40 ans, les enfants ont perdu 25% de leur capacité cardio-vasculaire. C’est-à-dire qu’ils courent moins vite et moins longtemps… En 1971, un enfant courait 800 mètres en 3 min, en 2013 pour cette même distance, il lui en faut 4. Quand on sait que l’endurance est l’un des meilleurs marqueurs d’une bonne santé cardio-vasculaire, il est temps de recommencer à bouger et à pédaler ! Ça tombe bien, le vélo, un des meilleurs sports d’endurance, est l’une des activités préférées des enfants.

Du vélo contre les méfaits de la sédentarité

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), nos bambins devraient pratiquer au moins 180 minutes d’activités physiques diverses à intensité différente, dont au moins 60 minutes à intensité modérée à forte tout au long de la journée. Suivant les recommandations de la Société française de pédiatrie, jusqu’à 5 ans, ils doivent être actifs au moins 3 heures par jour par le biais d’activités physiques et des jeux. Malheureusement, nous en sommes bien loin. Moins de 50% des petits français respectent ces conseils. Et plus l’âge augmente, moins ils ont tendance à les suivre.

La faute à qui ? À la surconsommation d’écrans : télévision, téléphone portable, tablette, jeux en ligne, etc. D’après la Fédération Française de Cardiologie, les enfants de 3 à 17 ans les consultent 3h en moyenne par jour, et cela peut monter à 4h30 en semaine chez les 13-18 ans, et 6h le week-end pour cette même tranche d’âge. Au temps assis dans le canapé, il convient aussi d’ajouter les heures passées en position assise, notamment en poussette, ou allongée lors de la sieste et du temps de sommeil.

Comme pour nous, le temps passé assis contribue grandement à la progression du surpoids qui touche les jeunes, les exposant ainsi à un autre fléau, le diabète. Pourtant, c’est dès le plus jeune âge qu’il faut prendre des stock-options sur sa santé, notamment grâce au sport.

Du vélo pour constituer leur « Capital Santé »

Si le vélo est bon pour nous, il l’est encore plus pour eux. Pédaler renforce les capacités cardiaques et pulmonaires. En améliorant les marqueurs cardio-vasculaires et métaboliques, on prévient les éventuels problèmes de surpoids, d’hypertension artérielle, de diabète et autres maladies pouvant survenir plus tard, comme les maladies neurodégénératives (Alzheimer et Parkinson), la sarcopénie,  l’ostéoporose. Un élément non négligeable quand on sait que le sport favorise la densité osseuse de 1 à 2% ; qu’à la puberté, environ 60% de la masse osseuse définitive se forme, et que ce gain renforce de 20% la capacité de résistance à un choc. Les bénéfices du vélo ne se limitent pas à l’amélioration de la condition physique : endurance cardio-vasculaire, tonicité musculaire, souplesse, équilibre

Suivant des chercheurs du Karolinska Institute (Suède), faire un peu d’exercice a un impact au niveau épigénétique, c’est-à-dire sur l’expression de certains de nos gènes. Faire du vélo conduirait à des modifications de la structure de l’ADN, avec à la clé des bénéfices sur la santé.

Du vélo pour un bien-être physique et psychologique

Si faire de la draisienne, du tricycle, puis du vélo avec des roulettes assure un développement harmonieux des muscles, permettant une bonne statique vertébrale, il aide aussi à l’affirmation du schéma corporel.

Dès 3 ans, les capacités sensorielles et motrices sont en plein développement. L’exercice physique est l’occasion de les mettre en œuvre et de s’exercer. En affûtant leur agilité, en apprenant à évaluer les distances, en repoussant leurs limites, ils prennent conscience de leurs capacités. Plus ils réussissent, plus ils prennent du plaisir et donc confiance en eux. Un cercle vertueux s’installe.

À partir de six ans, l’activité physique améliore l’équilibre, la coordination et la synchronisation des mouvements, et aiguise le sens de l’orientation.

Lors de l’adolescence, le corps change et le sport permet de mieux s’accepter ainsi que de se le réapproprier. C’est primordial pour garder et améliorer l’estime de soi lors de cette période de transformation. Le vélo c’est bon pour le moral !

Au regard de tous ces bénéfices, vous comprenez mieux pourquoi le vélo, comme pour tout sport et toute activité physique, est primordial pour la santé et l’épanouissement de votre enfant. Le goût de l’effort, le respect, l’humilité, les victoires, les défaites… sont une excellente école de la vie.

Pour toutes ces raisons, aussi bien physiques que psychologiques, mettez-les en selle dès le plus jeune âge. Au même titre que le brossage des dents après chaque repas, le lavage des mains, la douche… le vélo doit faire partie de leur hygiène de vie.

Clarisse Nénard

clarissenenard.com

Nos prochains évènements tout voir

Paris - France

Paris

09 avril 2022 9:00

Tous types de vélo

7 participants

25km

Place de l'Hôtel de Ville, 75001, Paris