FILTRES

Affinez vos contenus en les filtrant selon le thème de votre choix

Modifier les filtres

Trop enrhumé pour faire du vélo ?

Trop enrhumé pour faire du vélo ?

4 mars 2021

Peut-on faire du vélo quand on a un rhume ? Une bonne suée aidera-t-elle à éliminer les microbes, ou au contraire, aggravera-t-elle encore plus l’état de méforme ? Faisons le point.

Reniflements, nez qui coule puis qui se bouche, maux de gorge, voix enrouée, yeux qui brulent… pas de doute, c’est le rhume ! Bienvenue dans la période de l’année où ces infections très fréquentes (rhumes, rhinopharyngites, rhinites, etc.) font leur apparition. Causées par des virus qui affectent la sphère ORL, les symptômes durent généralement en moyenne une dizaine de jours. La baisse de régime, la fatigue plus ou moins grande que nous ressentons s’expliquent par le combat que mène le système immunitaire contre le virus responsable de l’infection. Cette lutte mobilise toute l’énergie de l’organisme, ce qui nous met à plat et nous rend patraque.  

On le sait ! Une pratique régulière du vélo permet d’être en forme et en bonne santé, de renforcer l’organisme et de booster le système immunitaire afin de prévenir les maladies. Il est donc logique de croire que pédaler aide à combattre les virus. Mais de là, à penser que l’on peut les éliminer et s’en débarrasser en transpirant sur son deux-roues, non. Cela n’est pas aussi simple que ça ! D’autant plus qu’un entraînement trop intensif peut favoriser l’infection et aggraver les choses.

Le vélo aide partiellement à évacuer le rhume

Certes, un bon bain chaud, un sauna, un hammam, une bouillotte, trois couches de vêtements pour dormir… sont autant de remèdes de grand-mère généralement conseillés pour transpirer et faire passer un rhume plus rapidement. Plus élevée, la température du corps accélère la transpiration, favorise l’humidification des muqueuses, facilite l’écoulement des sécrétions nasales, et donc l’élimination des agents pathogènes. La circulation sanguine étant également stimulée, les échanges cellulaires sont meilleurs et les défenses immunitaires plus efficaces. Mais attention aux idées reçues ! Les virus ne s’évacuent pas par la sueur. 

Du vélo à intensité modérée contre le rhume

Vous l’avez compris, faire du vélo peut aider à dégager les voies nasales et les sinus. En augmentant la vasodilatation périphérique, vous améliorez les échanges sanguins et pulmonaires. Cela, à condition que vous n’ayez pas un gros rhume et que vous pédaliez à intensité faible ou modérée. Ne l’oubliez pas, le sport est une sorte de stress pour l’organisme. Il ne s’agit pas de l’épuiser encore plus avec des sorties trop longues et intenses, alors qu’il donne tout pour lutter contre les agents pathogènes. L’effet sera alors inverse. Le système immunitaire davantage fragilisé, l’infection aura plutôt tendance à se propager. Résultat, le rhume risque de s’empirer et de durer beaucoup plus longtemps. Vous comprenez mieux maintenant pourquoi, vous devez être en mode « récupération active », garder le pied léger sur la pédale et mouliner tranquillement sur votre vélo. À la moindre sensation d’essoufflement ou de fatigue, mettez-vous en roue libre.

Pas de vélo en cas de fièvre !

En cas d’état fiévreux ou grippale, restez à la maison. Pas question, non plus, de faire une séance de home-trainer ou de vélo d’appartement. Laissez au corps les forces et le repos nécessaires pour lutter contre les virus et autres bactéries. Il en a besoin pour faire descendre cette température inhabituelle. Comme vous le savez, l’Homme est homéotherme. L’organisme doit maintenir en permanence une température centrale autour de 37°C. Pédaler ne ferait que l’augmenter, l’affaiblissant ainsi encore plus. Sans compter qu’en fonction de la demande, le cœur va s’accélérer afin d’augmenter le débit sanguin dans les muscles concernés. Non seulement vous risquez de faire migrer le virus dans l’organisme, mais vous pouvez fragiliser le muscle cardiaque. Vous pouvez ainsi engendrer une péricardite, une inflammation de la membrane entourant le cœur, ou une myocardite, une atteinte inflammatoire du muscle lui-même. Dans le pire des cas, cela peut provoquer une défaillance cardiaque et mettre la vie en danger

Combien de temps dure la pause vélo ?

Ne tentez pas le diable et mettez toutes les chances de votre côté afin de remonter en selle plus tôt. Comme le recommande la Fédération française de cardiologie, « ne faites pas de sport si vous avez de la fièvre, ni dans les 8 jours qui suivent un épisode grippal (fièvre + courbatures) ». Il est également conseillé d’attendre 3 à 4 jours après une infection bénigne comme un rhume. En cas de doute ou de symptômes persistants, consultez votre médecin.

Quoi qu’il en soit, laissez le temps à votre organisme de se reposer et de se remettre de ces attaques virales. Attendez patiemment d’être vraiment guéri. Une accalmie peut laisser place à une fatigue. Écoutez votre corps. Buvez suffisamment d’eau pour rester bien hydraté. Dormez tout votre soûl afin de récupérer correctement. Et mangez équilibré pour reprendre des forces. C’est de cette manière que vous vous remettrez sur pied et retrouvez la forme.

Lorsque vous reprendrez la route à vélo, n’avalez pas les bosses et ne vous prenez pas non plus pour un avion. Faites plutôt une bonne sortie, en pédalant tranquillement.

Clarisse Nénard
clarissenenard.com

Nos prochains évènements tout voir

Saint Etienne

15 juillet 2022 9:00

Tous types de vélo

0 participant

30km

Parking Ouest du Zénith, 42000, Saint Etienne

Dole

09 juillet 2022 8:30

Tous types de vélo

8 participants

30km

Plus d'informations à venir. , 50000, Dole

Tomblaine

08 juillet 2022 8:30

Tous types de vélo

8 participants

30km

90 Boulevard Jean Jaurès, entrée du stade Marcel Picot, 54510, Tomblaine

Bailleul

09 juillet 2022 9:30

Tous types de vélo

1 participant

20km

1 parvis Saint Amand face à l'église, 59270, Bailleul