FILTRES

Affinez vos contenus en les filtrant selon le thème de votre choix

Modifier les filtres

Bien s’équiper pour rouler l’été à vélo

Bien s’équiper pour rouler l’été à vélo

16 juillet 2021

Pour pédaler confortablement, il est important de choisir des vêtements adaptés dans lesquels vous vous sentez à l’aise. Voici quelques conseils pour pratiquer dans les meilleures conditions et rouler avec plaisir et style !

Passez un maillot de vélo assez près du corps, résistant, léger, absorbant la transpiration, séchant très vite et évacuant la vapeur d’eau vers l’extérieur.

Préférez les couleurs claires. Celles sombres retiennent la chaleur. Comme vous le savez, lorsque l’on mouline sur le vélo, la température corporelle augmente. Celle-ci s’accroit encore plus l’été quand le thermomètre grimpe. À partir de 30°C, l’organisme a du mal à l’évacuer. Mieux vaut éviter le coup de chaud !

D’où l’importance de miser sur des tissus techniques composés de certaines fibres synthétiques hydrophobes :

  • Le polypropylène, le polyester (CoolMax), le polyamide (Meryl®, Tactel®, etc.) apportent une certaine respirabilité. Vous éviterez ainsi de baigner dans votre jus et donc de rester au sec.
  • La fibre d’élasthanne (Lycra®) offre élasticité et confort, une véritable seconde peau.
  • Le mesh à quelques endroits stratégiques, comme au niveau des aisselles et à certaines parties du corps où l’on transpire le plus, offre une bonne capacité d’aération et de ventilation.

Optez pour un zip entier sur l’avant du maillot. Il permet d’optimiser encore plus le passage de l’air. Rien de tel pour réguler la température corporelle et éviter la surchauffe lors des grosses chaleurs.

Il existe même des tee-shirts anti-UV contre les coups de soleil…

Choisissez un cuissard court.

Élément essentiel du cycliste, il conditionne le confort sur la selle. Prenez-le adapté à votre taille. Il ne doit être ni trop serré ni trop lâche. Il se veut une seconde peau. Préférez le court l’été comme au printemps. Optez également pour des fibres techniques respirantes. On transpire des fesses aussi sur son vélo. L’érythème fessier n’est pas réservé qu’aux bébés et aux personnes incontinentes. Irritations, rougeurs, douleurs, blessures au niveau du siège… cette inflammation de la peau est liée à un phénomène de macération. Alors, sélectionnez-le avec soin. Il en va de votre confort en selle lors de longues sorties vélo.

Mettez des chaussures avec un système d’aération.

Avec la canicule, vous allez facilement transpirer des pieds. Le « feu au pied » est courant chez les cyclistes. Enfermés, vos petons risquent de gonfler encore plus. Il est donc primordial d’évacuer au maximum la transpiration et de conserver les pieds au frais.

Préférez des chaussettes courtes et anti-transpirantes.

Avec un renfort sur les points de frottements et des coutures à l’extérieur, elles sont une protection efficace. Vous n’avez certainement pas envie d’avoir des ampoules ! Pensez aussi aux crèmes spéciales « anti-frottement ». Si le polyamide se déforme sous la chaleur, ne la retient pas, et n’absorbent pas l’humidité, il est néfaste pour la planète. Les chaussettes de sport 100% coton, quant à elles, sont conçues pour absorber un maximum de transpiration. Certaines sont même anti-odeurs pour celles et ceux qui suent des pieds de manière excessive.

Enfilez des gants courts d’été.

Que ce soit pour le vélo de route, de ville, le VTT, le VAE… ils ne sont pas un simple accessoire. Ils vous protègeront les mains en cas de chute. Lorsqu’il fait chaud, ils assurent une meilleure adhérence et donc prise du guidon, tout en absorbant et évacuant la transpiration. Choisissez-les résistants, légers, et ventilants… L’humidité et les vibrations peuvent engendrer des irritations, voir des ampoules.

Prenez un coupe-vent déperlant.

Loin d’être un élément superflu à votre tenue estivale, il vous permet de rester au sec en cas d’averse. Il évitera un coup de froid lorsque les soirées se rafraichissent ou lorsque vous faites une sortie à l’aube. En montagne, le temps est capricieux. Il change très rapidement et les températures chutent dès que le soleil se cache. En été, les orages ne sont pas toujours prévus.

Mettez des lunettes pour protéger vos yeux des rayons ultraviolets, mais aussi de la pluie, de la poussière, des insectes, etc. Optez pour des verres teintés mais pas trop foncés pour garantir une visibilité optimale.

Portez un casque de vélo bien ventilé.

Correctement ajusté, il vous préservera des chocs en cas de chute. En absorbant toute la force de l’impact, il réduit les dangers d’un traumatisme crânien et cérébral grave. Il aide aussi à prévenir les risques d’insolation. À force de rouler sous un soleil de plomb, on finit par prendre un coup de chaud sur la tête. Résultat, la température du corps augmente. Dans ce cas, rafraichissez-vous la tête, la nuque jusqu’en haut du dos avec de l’eau.

Mesdames, ne faites pas l’impasse sur le soutien-gorge ou la brassière de sport.  

Là aussi, optez pour des matières évacuant la transpiration comme le Coolmax, le Meryl… Certains modèles possèdent même des vertus antibactériennes, évacuant les mauvaises odeurs.

Enfin, n’oubliez pas la notion de visibilité et de sécurité de jour comme de nuit. En plus du gilet réfléchissant, misez sur des vêtements de couleurs fluo pour être bien vu.

Et surtout, surtout…. Sous le soleil l’hydratation demeure primordiale quels que soient la pratique du vélo, l’intensité de l’effort, le niveau d’entraînement, le temps d’acclimatation de chacun à la chaleur, et l’heure de la sortie. Et une fois de retour à la maison, pensez aussi à bien récupérer après votre sortie vélo !

Clarisse Nénard

clarissenenard.com

Nos prochains évènements tout voir

Paris - France

Paris

09 avril 2022 9:00

Tous types de vélo

10 participants

25km

Place de l'Hôtel de Ville, 75001, Paris