Avant de se (re)mettre au vélo

Il n’est jamais trop tard pour remonter en selle. Cela quel que soit son âge, son long cocooning… Voici quelques conseils pour redécouvrir les joies de la petite reine.

Se mettre ou remettre au vélo ne veut pas dire foncer tête baissée dans le guidon et enchainer les coups de pédales. Quelle que soit la raison de la reprise, l’important est de se faire plaisir. Sans plaisir, difficile d’être régulier et s’inscrire dans la durée.

TROUVEZ VOTRE PRATIQUE

Posez-vous les bonnes questions. Souhaitez-vous faire du vélo-loisir ? Du cyclotourisme ? Du cyclosport ? Sur route ? Du VTT ? VTC ? En salle ? Optez pour une discipline que vous pratiquerez avec plaisir été comme hiver. Surtout tenez compte de vos envies et motivations.

REPRENEZ DOUCEMENT

Partez du principe que vous recommencez à zéro. Même si le corps a une mémoire, reprenez progressivement. Rien ne sert de pédaler trois plus vite. Vous risquez de vous faire mal, de faire une sortie contreproductive et de ranger votre vélo dans le garage. Ayez un objectif raisonnable et réalisable.

ADOPTEZ LE BON RYTHME

Même si le cyclisme est une discipline peu traumatisante, adaptez le niveau d’activité et le choix du parcours en fonction de votre état de forme.  Dosez vos efforts en jouant des vitesses. Vous éviterez ainsi d’aller au bout de vos capacités physiques. Si vous partez à plusieurs ne cherchez pas à faire la course ou à copier les techniques effectuées par le copain.

PRATIQUEZ INTELLIGEMMENT

Se remettre en selle est l’occasion de faire un bilan médical, histoire de pédaler en toute sécurité et sérénité.

Équipez-vous correctement. Portez un casque. Le principal risque vient des chutes. Réglez correctement et vérifiez les pneus de votre vélo avant de partir. En ville, à la campagne, en bordure de mer, et encore plus en montagne, préparez votre sortie (parcours, météo, sac à dos, etc.)

Cl. N.