Pollen : comment se protéger à vélo ?

Pour certains cyclistes allergiques aux pollens, faire du vélo peut s’avérer compliqué. Voici quelques conseils de bon sens pour que les sorties ne se transforment pas en  cauchemar.

Le vélo en plein air, à cette période de l’année et en particulier lors de pic pollinique, peut favoriser rhinite, sinusite, éternuements, écoulement nasal, picotements des yeux… Heureusement, des précautions existent pour se protéger du pollen et continuer à pédaler.

  • Renseignez-vous sur les périodes de pollinisation.
  • Téléchargez « Alertes Pollens », l’application du Réseau National de Surveillance Aérobiologique (RNSA). Vous serez ainsi informé et alerté sur l’évolution en temps réel des risques d’allergies en fonction du volume et du type de pollens relâchés.
  • Préférez les lieux où il n’y pas d’arbres en fleurs… lors de pic pollinique.
  • Investissez dans un masque ou un foulard anti-pollution. Il constitue une excellente barrière contre le pollen.
  • Portez des lunettes afin de protéger vos yeux des allergènes.
  • Hydratez-vous avant, pendant et après la sortie vélo.
  • Respirez par le nez. Il a pour mission de filtrer en partie les pollens et de réchauffer l’air.
  • Effectuez un lavage nasal à l’eau salée avant de partir su vous avez le nez bouché.

VOUS ÊTES ALLERGIQUE ?

  • Consultez votre médecin ou allergologue pour un meilleur accompagnement pour votre pratique sportive.
  • Adaptez vos objectifs sportifs en fonction de votre état respiratoire. Ne forcez pas et faites des pauses si besoin.
  • Emportez toujours avec vous votre inhalateur.
  • Utilisez votre broncho-dilatateur 10 à 15 minutes avant votre sortie. Vous serez ainsi dans une phase réfractaire d’asthme pendant 4 à 6 heures.
  • En cas de crise d’asthme, servez-vous-en. Il agit directement sur le muscle. Relaxant bronchique, vous retrouverez votre souffle normal.
  • Décalez votre séance de 24 ou 48 heures en cas de pic de pollens. Attendez que les conditions environnementales se calment.
  • Minimisez les crises d’asthme en ne zappant pas l’échauffement et en étant progressif dans l’effort.

Arrivé à la maison, lavez-vous intégralement : cheveux, tee-shirt, short, cuissard, chaussettes, casquette, casque. Vous éviterez ainsi de garder sur vous, vos vêtements et accessoires de potentiels allergènes.

Clarisse Nénard

clarissenenard.com