Vélo : 5 raisons de travailler ses jambes

Le vélo est un formidable moyen de travailler ses jambes. Lorsqu’il est pratiqué de manière douce et régulière, il tonifie et galbe progressivement jambes et fessiers. Avaler les kilomètres, c’est bien. Ajouter des séances de renforcement musculaire ciblées pour solliciter tous les muscles jambiers, c’est encore mieux.

Que l’on pratique le vélo en famille ou entre amis, en mode loisir ou en compétition, sur route, tout terrain ou encore en montagne… avoir des jambes fortes et endurantes engendre de nombreux avantages.

Le vélo rééquilibre le haut et le bas du corps

N’oubliez pas, les jambes assurent l´équilibre du corps en soutenant le tronc. Il est donc important de travailler ses jambes en faisant du vélo !

Le vélo renforce le buste

En intégrant des exercices comme les squats et les fentes, vous sollicitez en même temps les muscles du dos et les abdominaux. Grâce à un bon buste, vous aurez une meilleure stabilité pour une bonne technique de pédalage.

Un meilleur rendement grâce au vélo

Le vélo permet un meilleur rendement, en :

    • étant plus explosif. Vous pouvez accélérer dans un très court laps de temps. Vous êtes capable de porter une brève accélération indispensable pour sprinter, attaquer ou passer un ‘‘coup de cul ».
    • sachant ‘‘gicler », c’est-à-dire démarrer très rapidement pour tenter de distancer les autres coureurs et de tenir durablement le sprint.
    • roulant vite, d’être capable de développer des puissances élevées : pédaler véloce en ‘’tirant de gros » braquets. Or, ‘‘mettre la plaque » pour tenter de se débarrasser d’un adversaire en faisant une accélération exige une force maximale élevée.
    • atteignant des puissances élevées pour aller vite, c’est bien. Etre capable de les développer dans la durée en est une autre. C’est pourquoi l’endurance de force ou de force-endurance est importante.

Le vélo aide à la perte de poids

La musculature des jambes (quadriceps, ishio-jambiers, adducteurs, abducteurs) est le plus grand groupe musculaire. Plus vous le musclez, plus vous brûlerez d’énergie en pédalant.

Le vélo prévient le mal de dos

Lorsque le braquet est grand, il devient plus difficile d’appuyer sur les pédales. En effet, un cycliste qui n’a pas suffisamment de force dans les jambes va forcer sur son dos pour compenser ce manque. A contrario, si elles sont fortes, vous éviterez d’abîmer votre dos à chaque fois que vous appuyez sur les pédales…

Clarisse Nénard

clarissenenard.com